AnglaisFrançaisEspagnol

Exécutez les serveurs | Ubuntu > | Fedora > |


Icône de favori OnWorks

kanif - En ligne dans le Cloud

Exécutez kanif dans le fournisseur d'hébergement gratuit OnWorks sur Ubuntu Online, Fedora Online, l'émulateur en ligne Windows ou l'émulateur en ligne MAC OS

Il s'agit de la commande kanif qui peut être exécutée dans le fournisseur d'hébergement gratuit OnWorks en utilisant l'un de nos multiples postes de travail en ligne gratuits tels que Ubuntu Online, Fedora Online, l'émulateur en ligne Windows ou l'émulateur en ligne MAC OS

PROGRAMME:

PRÉNOM


kanif - un wrapper TakTuk pour la gestion des clusters

SYNOPSIS


kash|Kaget|fichu [-aFHhimqsV] [-f fichier-conf] [-l connexion] [-M liste_machines] [-n|-w nœuds]
[-o choix] [-p niveau] [-r commande] [-T choix] [-t temps libre] [-u temps libre] [-x nœuds]
[spécifications des machines] [corps de commande]

DESCRIPTION


kanif est un outil de gestion et d'administration de clusters. Il combine les principales caractéristiques de
des outils de gestion de cluster bien connus tels que c3, pdsh et dsh et imite leur syntaxe. Pour
la gestion efficace des clusters sur laquelle elle s'appuie TakTuk, un outil pour la télécommande à grande échelle
déploiement d'exécution.

Pour les tâches parallèles simples qui doivent être exécutées sur des machines régulières telles que des clusters,
TakTuk la syntaxe est trop compliquée. L'objectif de kanif est de fournir un moyen plus simple et familier
syntaxe aux administrateurs de cluster tout en profitant de TakTuk caractéristiques
et fonctionnalités (adaptabilité, évolutivité, portabilité, propagation automatique et information
redirection).

Travailler, kanif doit trouver la commande "taktuk" (version 3.3 et supérieure) dans l'utilisateur
chemin. Les autres exigences sont les mêmes que TakTuk: il faut, sur tous les nœuds du
cluster, un interpréteur Perl fonctionnel (version 5.8 et supérieure) et une commande pour se connecter sans
mot de passe (comme « ssh » avec les clés rsa appropriées installées).

kanif fournit trois commandes simples pour l'administration et la gestion des clusters :

kash: exécute la même commande sur plusieurs nœuds
fichu: diffuse la copie de fichiers ou de répertoires vers plusieurs nœuds
Kaget: regroupe plusieurs fichiers ou répertoires distants

kanif combine les avantages de plusieurs outils de gestion de cluster. Ses principales caractéristiques peuvent
se résume comme suit :

· Fichier de configuration de style C3 pour les configurations de clusters statiques

· options de type pdsh telles que les plages de nœuds et les délais d'attente

· collecte, tri et fusion de la sortie de type dshbak

Comme avec "pdsh", kanif le déploiement peut être surveillé et contrôlé par des signaux. Lorsque kanif
reçoit un SIGINT (généralement envoyé en tapant Ctrl-C), il affiche un bref résumé de son
état du déploiement et progression de l'exécution des commandes. Après ce premier SIGINT, si kanif
reçoit un deuxième signal en une seconde :

· il termine son exécution (annulant toute tâche en cours) s'il s'agit d'un SIGINT

· il annule toutes les connexions en cours et démarre les exécutions sur les nœuds déjà déployés
s'il s'agit d'un SIGTSTP (généralement envoyé en tapant Ctrl-Z)

A la fin des exécutions, kanif rapporte également un résumé rapide des pannes : connexions et
exécution des commandes.

OPTIONS


Pour aider les administrateurs dans leur tâche, kanif la syntaxe des options est aussi proche que possible de
C3/pdsh/dsh outils bien connus.

-a
--tout
Se déploie sur tous les nœuds de tous les clusters configurés.

-f fichier-conf
--déposer fichier-conf
Utilise "conf-file" comme fichier de configuration au lieu de par défaut. Plusieurs possibilités sont
examiné pour le fichier de configuration par défaut, dans l'ordre : "$HOME/.kanif.conf",
"/etc/kanif.conf", "/etc/c3.conf".

-F
--flat-deploiement
Déploie toutes les exécutions à distance à partir du nœud racine (qui exécute kanif). Utile quand
les nœuds distants ne peuvent pas se connecter les uns aux autres.

-H
--diriger
Déploiement uniquement sur le nœud "head" des clusters (à l'aide de l'interface locale) pour tous les éléments spécifiés
groupes.

-h
--Aidez-moi
Imprime un court texte d'aide et quitte.

-i
--interactif
Demande confirmation avant toute action. Une action est soit l'exécution d'une commande
sur tous les hôtes (par défaut) ou l'exécution d'une commande sur un seul hôte (séquentielle
mode, voir -s changer).

-l login
--connexion login
Utilise le "login" donné pour se connecter aux hôtes distants.

-M liste-machines
--liste liste-machines
Ajoute aux hôtes distants les noms contenus dans le fichier nommé "machines-list". kanif
accepte autant -M options comme vous le souhaitez.

-m
--surveillance
Donne kanif plus détaillé sur ce qui se passe pendant l'exécution des commandes de déploiement.

-n nœuds
--nodes nœuds
Ajoute les « nœuds » donnés au déploiement. Voir la section « SPÉCIFICATION DES NOMS D'HTE » pour
plus d'informations sur la syntaxe des « nœuds ». kanif accepte autant -n options comme vous le souhaitez.

-o Options
--remote-opts Options
Définit des options supplémentaires à transmettre à la commande shell distante.

-p niveau
--post-traitement niveau
Définit le niveau de formatage de sortie effectué dans kanif. L'idée générale est : plus le
niveau, plus la sortie est triée, fusionnée et lisible par l'homme. La valeur par défaut est 4, différents
les niveaux sont :

0 Aucun traitement : la sortie des commandes brutes est imprimée sur stdout et les commandes brutes
l'erreur est imprimée sur stderr. Les erreurs de connexion et d'exécution ne sont pas signalées.

1 Identique à 0 sauf que le nom de l'hôte qui a produit la sortie est préfixé
avant chaque ligne.

2 Identique à 1 sauf que la sortie est triée par commande (une commande complète
l'exécution est entièrement sortie avant une autre). Connexions et exécutions
les erreurs sont résumées à la fin de stderr.

3 Identique à 2 sauf que le nom d'hôte est imprimé une fois, formaté comme un titre, avant
sa sortie.

4 Identique à 3 sauf qu'une sortie identique produite par plusieurs nœuds est imprimée une fois
avec tous les hôtes résumés dans le titre.

-q
- à sec
Lorsque cette option est donnée, kanif ne fait rien et imprime sa configuration, la télécommande
nœuds qu'il aurait essayé de contacter et le TakTuk commande qui aurait été
réalisé.

-r commander
--remote-cmd commander
Définit le nom de la "commande" utilisée pour contacter les hôtes distants (la valeur par défaut est "ssh -o
StrictHostKeyChecking=no -o BatchMode=yes").

-s
--séquentiel
Chaque commande est exécutée séquentiellement sur des hôtes distants (en suivant l'ordre donné sur le
ligne de commande comme commande des hôtes).

-T Options
--options-taktuk Options
Permet aux utilisateurs expérimentés de transmettre certaines options au TakTuk commande exécutée (attention :
toujours inclure -s qui est la valeur par défaut à moins que vous ne sachiez vraiment ce que vous faites).

-t temps mort
--temps libre temps mort
Donne une valeur de délai d'attente pour les tentatives de connexion. A l'expiration, la connexion est annulée
et le déploiement sur l'hôte distant est interrompu.

-u temps mort
--limite supérieure temps mort
Donne une valeur de délai d'attente pour l'exécution des commandes. À l'expiration, la commande est tuée avec
un signal TERM.

-V
--version
Prints kanif version et sorties.

-w
-wcoll
synonyme de -n.

-x nœuds
--exclure nœuds
Exclut certains nœuds de ceux donnés en utilisant -n or -w. S'applique à tous les ensembles d'hôtes qui
ne contiennent pas déjà une partie d'exclusion. Ne s'applique pas à l'hôte donné avec -M option.

ENVIRONNEMENT


Généralement tous kanif les options peuvent être définies par des variables d'environnement. La justification est que
les options booléennes ont une valeur 0/1 et les paramètres d'environnement sont remplacés par la ligne de commande
interrupteurs.

Le nom d'une variable d'environnement utilisée par kanif est composé du nom long de l'option
en majuscule avec des tirets remplacés par des traits de soulignement et "KANIF_" préfixé (par exemple
"KANIF_ALL", "KANIF_HEAD", etc.). Cette règle admet les exceptions suivantes (celles
ont été choisis pour imiter le comportement C3/dsh) :

KANIF_CONF
Au lieu de KANIF_FILE pour le fichier de configuration.

KANI_USER
Au lieu de KANIF_LOGIN pour le nom de connexion.

Notez également que la variable KANIF_WCOLL n'a aucune signification pour kanif.

NOM D'HTE CARACTÉRISTIQUES


Les noms d'hôtes donnés à kanif peut être un simple nom de machine ou des listes d'hôtes complexes
Caractéristiques. Dans sa forme générale, un nom d'hôte est composé d'un ensemble d'hôtes et d'un
jeu d'exclusion séparé par une barre oblique. Chacun de ces ensembles est une liste d'hôtes séparés par des virgules
modèles. Chacun de ces modèles est composé de parties constantes (caractères hors parenthèses)
et des pièces de gamme en option (caractères entre parenthèses). Chaque partie de plage est une virgule
liste séparée d'intervalles ou de valeurs uniques. Chaque intervalle est composé de deux valeurs simples
séparés par un tiret. Ceci est vrai pour tous les noms d'hôtes donnés à kanif (tous deux avec -M or -n/-w
option).

En d'autres termes, les expressions suivantes sont des spécifications d'hôte valides :
node1
nœud[19]
nœud[1-3]
nœud[1-3],autrehôte/nœud2
node[1-3,5]part[a-b]/node[3-5]parta,node1partb

ils s'étendent respectivement à :
node1
node19
nœud1 nœud2 nœud3
nœud1 nœud3 autrehôte
nœud1parta nœud2parta nœud2partb nœud3partb nœud5partb

Notez que ces listes de valeurs ne sont pas des expressions régulières ("node[19]" est "node19" et
pas "nœud1, nœud2, ...., nœud9"). Les intervalles sont implémentés à l'aide de l'auto magique de perl
fonction d'incrémentation, vous pouvez donc utiliser des valeurs alphanumériques comme limites d'intervalle (voir perl
documentation, opérateur ++ pour les limitations de cet incrément automatique).

MACHINES CARACTÉRISTIQUES


Avec kanif, vous pouvez spécifier les nœuds distants sur lesquels vous voulez faire des choses en utilisant le
commutateurs de ligne de commande (-n et -x, style pdsh/dsh), en utilisant les spécifications des machines (C3
style) ou les deux. Ainsi, cette partie de la documentation peut être ignorée si vous ne voulez pas
pour utiliser la gestion des nœuds de style C3.

Pour utiliser la spécification des machines, vous devez décrire votre cluster dans un fichier de configuration (voir
-f option et kanif.conf(5)). Les spécifications des machines sont des intervalles de nœuds tirés de
clusters définis dans ce fichier.

Une spécification de machine est un nom de cluster facultatif suivi de deux points et d'un
gamme. Le cluster par défaut est pris si aucun nom de cluster n'est donné. Tous les nœuds du
cluster sont pris si aucune plage n'est donnée. Notez que si aucun des -n/-w, -M ou machine
spécification est donnée sur la ligne de commande, les hôtes distants sont supposés être tous les
nœuds du cluster par défaut.

COMMAND CORPS


Selon le nom utilisé pour l'invoquer (kash, fichu or Kaget), kanif n'effectue pas le
même tâche. Voici ses différents comportements :

kash [options] [ligne de commande]
Exécute la dernière partie de la ligne de commande sur tous les hôtes distants. Si cette dernière partie
est vide, passe en mode interactif dans lequel kanif attend la commande (une par ligne) sur
stdin. En mode interactif, envoyez simplement un caractère EOF (Ctrl-D) pour quitter kash.

fichu [options] src1 [src2 ...] destination
Copie un ou plusieurs fichiers ou répertoires sur tous les hôtes distants. Le dernier argument est
le chemin d'accès au fichier ou au répertoire de destination sur la machine distante. L'autre
les arguments sont des fichiers ou répertoires locaux à copier. Le comportement et les limitations sont similaires
à la commande cp (1).

Kaget [options] src1 [src2 ...] destination
Téléchargez un ou plusieurs fichiers ou répertoires à partir de tous les hôtes distants. Le dernier
L'argument est le chemin d'accès au répertoire de destination sur la machine locale. L'autre
les arguments sont le chemin d'accès aux fichiers ou aux répertoires sur les hôtes distants. Chaque source doit être
présent sur tous les hôtes distants. Les sources sont copiées dans le répertoire de destination
ayant l'hôte d'origine ajouté à leur nom.

Notez que lors de l'utilisation Kaget or fichu chaque fichier ou répertoire est complètement copié avant
passer au suivant.

EXEMPLES


Lorsqu'un fichier de configuration existe sur le système ou est fourni en ligne de commande (voir option
-f), les machines distantes peuvent être spécifiées via des noms de clusters. Par exemple, le simple
l'exécution de la commande "ls -l" sur tous les nœuds du cluster nommé "megacluster" peut
etre ecrit:

mégacluster kash : ls -l

Des intervalles peuvent également être donnés. La commande suivante copie le fichier .cshrc local dans le
répertoire de connexion d'un sous-ensemble du cluster par défaut et d'un autre sous-ensemble du
"mégacluster":

kaput :3-6 mégacluster:2-5 $HOME/.cshrc .

Enfin, on peut profiter du comportement par défaut pour rassembler un fichier nommé
"results.txt" placé dans le "/ Tmp" sur tous les nœuds du cluster par défaut pour
le répertoire local "résultats":

résultats de kaget /tmp/results.txt

Lorsqu'un utilisateur ne souhaite pas écrire de fichier de configuration ou souhaite simplement déployer sur certains
autres nœuds, il est possible de donner des hôtes distants en ligne de commande :

kash -n localhost, disponibilité du super-nœud

Cette dernière commande exécutera simplement "uptime" sur "localhost" et "supernode". Donnant
les intervalles et les listes d'exclusion sont également possibles sur la ligne de commande. La commande suivante
copiez le fichier "/tmp/temporary.txt" sur la télécommande "/ Tmp" répertoires de node1 et node5 :

kaput -n nœud[1-6] -x nœud[2-4], nœud6 /tmp/temporary.txt / Tmp

Enfin, sans entrer dans le détail de chaque option, la commande finale illustre
le -u option. Il exécute pendant 5 secondes un "ping" vers "passerelle" à partir de 5 nœuds :

kash -n node[1-2],node[4-6] -u 5 ping passerelle

Utiliser kanif en ligne en utilisant les services onworks.net


Ad


Ad