AnglaisFrançaisEspagnol

Exécutez les serveurs | Ubuntu > | Fedora > |


Icône de favori OnWorks

xnecview - En ligne dans le Cloud

Exécutez xnecview dans le fournisseur d'hébergement gratuit OnWorks sur Ubuntu Online, Fedora Online, l'émulateur en ligne Windows ou l'émulateur en ligne MAC OS

Il s'agit de la commande xnecview qui peut être exécutée dans le fournisseur d'hébergement gratuit OnWorks en utilisant l'un de nos multiples postes de travail en ligne gratuits tels que Ubuntu Online, Fedora Online, l'émulateur en ligne Windows ou l'émulateur en ligne MAC OS

PROGRAMME:

PRÉNOM


xnecview - Un programme pour visualiser les fichiers d'entrée et de sortie NEC2

SYNOPSIS


xnecview [choix] nom de fichier [nom de fichier....]

DESCRIPTION


Xnecview peut visualiser l'entrée NEC2 (structure du modèle d'antenne) et les fichiers de données de sortie
(gain en fonction de la direction, gain et impédance en fonction de la fréquence).
La structure et le gain sont affichés sous la forme d'une image tridimensionnelle qui peut être tournée par le
Souris. Le programme déterminera le type de données (entrée ou sortie) à partir des fichiers
se.

Vous trouverez plus d'informations et quelques exemples sur le Web à l'adresse
http://www.cs.utwente.nl/~ptdeboer/ham/xnecview/

UTILISATION


Sur la ligne de commande, le programme s'attend à trouver un ou plusieurs noms de fichiers, chacun contenant
soit des données de structure NEC2 (entrée), soit des données de sortie (impédance et diagramme de rayonnement). Les
programme déterminera le type de données à partir des données elles-mêmes. Selon les données trouvées
dans le(s) fichier(s) spécifié(s), une ou deux fenêtres s'ouvrent. La fenêtre 1 montre un tracé 3D du
structure (fils...) de l'antenne, et/ou la répartition spatiale du rayonnement.
La fenêtre 2 montre un ensemble de graphiques de plusieurs grandeurs (ROS, gain, etc.) en fonction de
fréquences.

Vitrine 1
Cette fenêtre affiche la structure de l'antenne et/ou le diagramme de gain. Initialement, l'axe Z
pointe vers le haut, l'axe X pointe vers le bas à gauche et l'axe Y pointe vers le bas à droite (sauf si
vous avez modifié ces paramètres dans le code source).

La vue peut être manipulée à l'aide de la souris comme suit :

tourner déplacer la souris tout en maintenant le bouton gauche enfoncé (de plus, maintenez CTRL enfoncé
pour ne faire glisser qu'une image partielle pour une vitesse plus élevée)

zoom déplacez la souris vers le haut/bas tout en maintenant le bouton du milieu enfoncé (de plus, maintenez CTRL
enfoncé pour ne faire glisser qu'une image partielle pour une vitesse plus élevée); Sinon, cliquez sur
bouton gauche de la souris pour effectuer un zoom avant ou cliquez sur le bouton droit de la souris pour effectuer un zoom arrière.

Déplacer image
déplacer la souris tout en maintenant le bouton droit enfoncé (de plus, maintenez CTRL enfoncé
pour ne faire glisser qu'une image partielle pour une vitesse plus élevée)

go RETOUR à original vue
cliquez sur le bouton central de la souris

La vue peut également être tournée à l'aide des touches fléchées. Les touches PageUp et PageDown sélectionnent un
fréquence différente, si les données de rayonnement sont disponibles à plus d'une fréquence.

Le haut de la fenêtre contient un ensemble de boutons et d'autres indicateurs ; de gauche à droite
ceux-ci sont:

quitter arrêter le programme; raccourci clavier : Q

Recharger recharger les fichiers ; raccourcis clavier : R et .

Exporter pour enregistrer l'image en tant que fichier PostScript (encapsulé) ou PNG.

aucun/struct/+tags/courants/animation
active et désactive l'affichage de la structure de l'antenne ; en mode '+tags', segmenter la balise
les chiffres sont également affichés (ce qui peut être utile lorsque vous essayez de modifier une antenne
structure). Pour l'affichage des courants et des animations, voir ci-dessous.

aucun/tranche/cadre/opaque/proche
bascule l'affichage du modèle de gain : soit aucun n'est affiché, soit uniquement des tranches dans le
plans de coordonnées, ou l'ensemble de la structure 3D (bien sûr sous réserve de la
disponibilité des données dans le fichier de sortie de NEC, et donc in fine aux cartes RP utilisées
dans le fichier d'entrée). La structure 3D peut être représentée sous la forme d'un treillis métallique (c'est-à-dire,
transparent) ou en tant que surface opaque (c'est-à-dire sans lignes cachées) ; le dernier
donne généralement une image plus claire, mais est souvent un peu plus lente et n'est pas disponible
si les données de sortie NEC ne couvrent pas une plage thêta de 0 à 90 ou 180 degrés, et
une plage de phi de 0 à entre 270 et 360 degrés ; noter que la surface de gain est
seulement opaque par rapport à lui-même, pas à d'autres éléments de l'image tels que l'antenne
structure. Pour l'affichage des champs proches, voir sous « animation » ci-dessous.

lin.P/lin.V/arrl/log
bascule la mise à l'échelle du gain (linéaire en puissance, linéaire en tension, de style ARRL ou
logarithmique avec -40 dB au centre).

total/hor./vert./lhcp/rhcp/couleur
détermine le traitement de la polarisation du rayonnement : si le gain affiché est
en fonction de la puissance totale quelle que soit la polarisation, ou seulement la
composante horizontale/verticale/circulaire gauche/circulaire droite. Choisir
"couleur" montre également la puissance totale, mais utilise la couleur pour montrer si le rayonnement
est principalement polarisé linéairement, ou lhcp ou rhcp. Ce paramètre influence également la
gain-vs-fréquence dans la fenêtre 2, et les courants s'affichent dans la fenêtre 1 (voir
ci-dessous).

X, Y et Z
faire pivoter la vue pour visualiser le long des axes X, Y ou Z respectivement. Une échelle de gain sera
apparaissent, avec des lignes à plusieurs niveaux de gain. Tous ces gains concernent
le gain maximum dans l'ensemble des données de sortie.

Bien que xnecview doive être assez libéral dans l'acceptation des données de sortie de NEC, vous voudrez peut-être
pour commencer en utilisant cette ligne (carte) dans votre entrée :
PR 0, 37, 72, 1000, 0, 0, 5, 5
Cela demandera à NEC de calculer le gain à des intervalles de 5 degrés.

Vitrine 2:
Cette fenêtre contient des tracés de plusieurs grandeurs en fonction de la fréquence, si le NEC
le fichier de sortie contient des données pour plusieurs fréquences. Les quantités suivantes peuvent être
tracé :

SWR

réal et imaginaire partie of le contribution impédance

phase et ampleur of le contribution impédance
Si l'antenne a plusieurs sources, le ROS et l'impédance ne sont tracés que pour
quelles que soient les données de la source qui apparaissent en premier dans le fichier de sortie.

maximales Gain et correspondant le dos et l'avant rapport
Le gain tel que tracé est le gain maximum observé sur l'ensemble du diagramme de rayonnement ;
ce n'est peut-être pas la direction dans laquelle l'antenne était censée rayonner ! Les
le rapport avant/arrière est juste le rapport du gain maximum observé au gain dans le
direction exactement opposée; encore une fois, ce n'est peut-être pas le rapport avant/arrière que vous êtes
intéressé, par exemple si le lobe principal est élevé de sorte que la direction « arrière » pointe
dans le sol.

Si une polarisation spécifique (plutôt que la puissance totale) a été choisie (par commande-
option de ligne ou par le bouton dans la rangée supérieure de la fenêtre 1), cela influence également le
graphique. Deux lignes de gain apparaissent alors : une ligne continue montrant le gain dans le
polarisation, et une ligne pointillée indiquant le gain total (à titre de comparaison). Aussi, deux
des lignes f/b apparaissent : pour les deux, la puissance frontale n'est que la polarisation choisie
composante, tandis que la puissance de retour est également la polarisation sélectionnée (ligne continue), ou
la puissance totale (ligne pointillée).

direction (phi et thêta) of maximales Gain

vgagner et correspondant le dos et l'avant rapport
C'est le gain dans la direction vers le spectateur (tel que défini en faisant pivoter l'image dans
fenêtre 1) et le rapport recto/verso correspondant.

La rangée de boutons en haut a les fonctions suivantes :

quitter arrêter le programme; raccourci clavier : Q

Recharger recharger les fichiers ; raccourcis clavier : R et .

Exporter pour enregistrer l'image en tant que fichier PostScript (encapsulé) ou PNG.

Z0=... pour régler l'impédance de référence pour les calculs de ROS ; en outre, le
les tracés d'impédance sont limités à 20*Z0.

gain max, vgain, SWR, Ré/Je, phi/abs, et dir
pour basculer l'affichage des graphiques.

Enfin, si des données de diagramme de rayonnement sont disponibles, une ligne verticale sur toute la hauteur de
la fenêtre affiche la fréquence à laquelle le diagramme de rayonnement est affiché dans l'autre
la fenêtre. Avec un clic de souris ou un glissement, ou les touches PageUp, PageDown et les touches fléchées, un autre
la fréquence peut être choisie.

Ecran of actuel Distribution:
La fenêtre 1 permet également d'afficher la répartition du courant circulant dans le
fils d'antenne, si cette information est disponible dans le(s) fichier(s) de sortie NEC ; par défaut, il
est, mais il peut être désactivé par une carte 'PT' dans l'entrée NEC. Cet affichage est activé
en sélectionnant 'currents' dans le menu none/struct/+tags/currents. Ensuite, l'épaisseur de
chaque segment de fil indique l'amplitude du courant qui y circule, tandis que la couleur
indique sa phase. En bas de la fenêtre apparaissent quelques contrôles supplémentaires : deux curseurs
pour changer les couleurs et mettre à l'échelle les épaisseurs, et quelques boutons qui sont discutés
ci-dessous.

Contrairement à ce à quoi on pourrait s'attendre, l'amplitude et la phase du courant telles qu'elles sont tracées sont
pas nécessairement directement les valeurs présentes dans le fichier de sortie NEC. Prendre ces données
directement ne donnerait généralement pas un affichage significatif, car il y a un 180 degrés
ambiguïté de phase : si les extrémités d'un fil sont échangées, alors le « sens positif »
dans ce fil est inversé, donc la phase calculée par NEC change de 180 degrés même
bien que l'antenne et ses propriétés ne changent pas. Par conséquent, il est préférable de
projeter le courant dans chaque segment sur une direction de référence, par exemple horizontale. Les
Il en résulte une mesure de la contribution de ce segment à la
rayonnement polarisé de l'antenne. La polarisation effectivement utilisée, est celle choisie
par le bouton de polarisation dans la rangée du haut ; en choisissant "total" là (par défaut), change le
l'opération de projection est désactivée, de sorte que des phases et des magnitudes « brutes » sont utilisées. Si à gauche ou à droite-
la polarisation circulaire manuelle est sélectionnée, la projection n'est pas non plus effectuée, mais chaque
le courant obtient un déphasage supplémentaire proportionnel à l'angle de sa projection perpendiculaire
à la direction de vision fait avec horizontal.

En fait, la phase affichée comme discuté ci-dessus n'est toujours pas très intéressante. Envisager
ce qui suit : si un segment est plus éloigné de la cible à laquelle l'antenne est
censé rayonner qu'un autre segment, alors le rayonnement de l'ancien segment sera
subissent un délai plus important avant d'atteindre la cible que le rayonnement de cette dernière
segment. En effet, cela introduit un autre déphasage, dont la valeur dépend de la
position des segments dans l'espace. Xnecview peut compenser cet effet, en
le calcul de ce déphasage supplémentaire dans la direction vers le spectateur (c'est-à-dire,
perpendiculaire à l'écran); cette option peut être activée et désactivée par le premier bouton
sur la rangée du bas.

Le deuxième bouton verrouille la direction utilisée dans le calcul du déphasage ; son utilisation peut
mieux s'expliquer par un exemple. Considérons une antenne yagi qui est dirigée le long de l'axe X.
Ensuite, afin d'obtenir le déphasage correct, il faut faire pivoter l'image de telle sorte que
l'axe X pointe vers le spectateur. Malheureusement, dans cette orientation, tous les éléments sont
l'un derrière l'autre, il est donc impossible de les distinguer pour comparer leurs
couleurs. Ce problème est résolu en appuyant sur le bouton 'lock' pour verrouiller le déphasage
calcul puis rotation de l'antenne dans une orientation dans laquelle les éléments sont
distinguable.

Animé l’affichage of courants, des charges et près des champs:
Les antennes modélisées par NEC sont alimentées par une source (ou plusieurs) qui applique une
tension ou courant à l'antenne, variant de façon sinusoïdale dans le temps. En conséquence, le
courants dans les fils d'antenne, les charges sur les fils, ainsi que les courants électriques et
champ magnétique dans l'espace environnant, varient également de manière sinusoïdale dans le temps, en même temps
fréquence comme force motrice, mais éventuellement avec une phase différente. L'affichage de la
courants comme décrit dans la section précédente représente ces courants variant dans le temps par
leur amplitude (épaisseur dans l'image) et leur phase par rapport à la source (couleur dans le
photo).

À certaines fins, ce n'est pas très intuitif. Par conséquent, xnecview peut également afficher le
courants (et charges et intensités de champ) exactement comme ils varient dans le temps : une animation.
Fondamentalement, le processus qui se produit en réalité à une fréquence de milliers de cycles ou plus
par seconde est ralenti à une fréquence d'environ 1 cycle par seconde, et à cette vitesse
les courants et charges sont affichés.

L'affichage animé des courants et des charges est activé en sélectionnant « animation » dans le menu
none/struct/+tags/currents/menu animation. Ensuite, chaque segment de chaque fil est remplacé par
une courte ligne bleue, dont une extrémité est au centre du fil, tandis que l'autre extrémité
indique la direction et l'amplitude (relative) du courant. De plus, autour de chaque
segment un carré est dessiné. Ce carré représente la charge accumulée sur ce segment.
La taille du carré est proportionnelle à l'amplitude de la charge, tandis que la couleur
montre le signe : cyan pour charge positive, magenta pour négatif.

L'affichage animé du champ électrique et magnétique à proximité de l'antenne est choisi par
en sélectionnant 'near' dans le menu none/slice/frame/near. Puis à chaque point pour lequel près
les données de terrain se trouvent dans le fichier de sortie NEC, trois lignes colorées (vecteurs) sont dessinées. UNE
un rouge indique la direction et l'amplitude (relative) du champ électrique, et un
le vert indique la direction et l'amplitude (relative) du champ magnétique. De
les vecteurs de champ électrique et magnétique, le vecteur dit de Poynting est calculé, et
affiché en jaune. Ce vecteur peut être interprété comme le flux d'énergie ; voir un manuel
sur la théorie électromagnétique pour plus de détails.

Lorsque l'un ou les deux affichages animés sont sélectionnés, un ensemble supplémentaire de commandes
apparaît en bas de la fenêtre. Les quatre de gauche sont des curseurs pour contrôler le
mise à l'échelle (de gauche à droite) des courants, des charges, de l'intensité des champs électriques et magnétiques.
À droite de ceux-ci, une commande marche/arrêt étiquetée « P » est affichée, qui contrôle si ou
pas les vecteurs Poynting sont dessinés. Le curseur le plus à droite contrôle la vitesse de
animation : si votre ordinateur est assez rapide, le nombre sur le curseur est le nombre de
cycles animés par seconde. En réglant ce curseur sur 0 ou en appuyant sur la touche « z », le
l'animation peut être gelée. Ensuite, la phase peut être modifiée d'avant en arrière en tapant '<' et
'>' sur le clavier.

Évidemment, xnecview ne peut afficher les courants, les charges et les champs proches que si ces informations sont
disponible dans le fichier de sortie NEC en cours de visualisation. Comme indiqué précédemment dans ce manuel,
l'inclusion des courants est contrôlée par la carte PT dans l'entrée NEC. L'inclusion de
les informations de charge sont contrôlées par la carte PQ, et le calcul de la proximité électrique et
champs magnétiques est contrôlé par les cartes NE et NH, respectivement. Les exemples sont :
QP 0, 0
NE 0, 1,20,20, 0,0.05,0.05, 0,0.05,0.05
NH 0, 1,20,20, 0,0.05,0.05, 0,0.05,0.05
Ceux-ci demandent à NEC d'inclure les informations de charge et de calculer les champs proches à
20 x 20 points dans une grille avec un pas de 0.05, dans le plan YZ. Pour plus d'informations voir
Documentation NEC.

LIGNE DE COMMANDE OPTIONS


Dans l'utilisation normale de xnecview, les options de ligne de commande (autres que les noms des fichiers à
affichés) sont rarement nécessaires. Cependant, ils peuvent être utiles pour amener xnecview rapidement dans
l'état souhaité, ou pour utiliser xnecview pour la génération automatisée et non interactive de tracés.

Les options de ligne de commande peuvent non seulement être données sur la ligne de commande avec laquelle xnecview est
démarrés, mais ils peuvent également être intégrés en tant que carte CM (ligne) dans le fichier d'entrée NEC à
lire. Pour que le contenu d'une carte CM soit reconnu en tant qu'options xnecview, le CM
La carte doit contenir le mot xnecview : (y compris les deux points) avant ces options.

Les options suivantes sont disponibles:

-h, --Aidez-moi
afficher les informations d'utilisation

--struct
définir la vue de la structure sur 'struct'

--Mots clés définir la vue de la structure sur 'struct+tags'

--courants
définir la vue de la structure sur « courants »

--animation
définir la vue de la structure sur « animation »

--tranche
définir la vue de rayonnement sur « trancher »

--Cadre
définir la vue de rayonnement sur « frame »

--opaque
définir la vue de rayonnement sur « opaque »

--à proximité définir la vue de rayonnement sur « champ proche »

--linpower
définir l'échelle de rayonnement linéaire en puissance

--tension
régler l'échelle de rayonnement linéaire en tension

--arrl définir l'échelle de rayonnement sur le style ARRL

--Journal régler l'échelle de rayonnement sur logarithmique

--pol=x
choisissez la polarisation; x peut être total, hor, vert, lhcp, rhcp ou color .

--qscale num
fixer le barème des charges (animation)

--iscale num
définir l'échelle des courants (animation)

--escale num
définir l'échelle du champ électrique

--hscale num
définir l'échelle du champ magnétique

--hidepoynting
masquer le vecteur Poynting dans l'affichage en champ proche

--afreq num
régler la fréquence d'animation (Hz)

--une phase num
définir la phase d'animation (degrés)

--amise à jour num
définir l'intervalle de mise à jour de l'animation (millisecondes). La valeur par défaut est 100, mais sur un lent
ordinateur et/ou avec un grand ensemble de données, il peut être utile de définir l'intervalle de mise à jour
plus haut. Inversement, sur un ordinateur rapide et avec un jeu de données simple, un plus petit
réglage permet un mouvement plus fluide.

--freq num
fréquence réglée (MHz)

--z0 num
régler l'impédance de référence (ohm)

--expeps nom de fichier
pas d'affichage X11, exportez simplement l'image vers un fichier .eps

--exppng
pas d'affichage X11, exportez simplement l'image vers un fichier .png (uniquement disponible si lié à
la bibliothèque libpng)

--vue phi,theta,zoom,trx,essayez
définir la direction de visualisation et le zoom

Remarque : la saisie de « v » dans la fenêtre 1 écrit les valeurs actuelles de tous ces paramètres dans le
sortie standard.

Utilisez xnecview en ligne en utilisant les services onworks.net


Ad


Ad